Mots difficiles : Consultez le dictionnaire accessible depuis le menu ci-contre...

Arnica

Arnica
Arnica montana L.
Famille : Astéracées
 



Description :

L’Arnica est une plante herbacée vivace, à rhizome, mesurant de 20 à 60 cm de hauteur. Cette plante typiquement acidophile et calcifuge s'épanouit dans les prairies de montagne à partir de 1200 mètres jusqu'à près de 2400 mètres.La tige est dressée, robuste, pubescente-glanduleuse et simple (parfois un peu rameuse). Les feuilles radicales sont disposées en rosette. Elles sont fermes, de forme ovale-lancéolée, entières et glabrescentes. Une à deux paires de feuilles caulinaires, sessiles et opposées. Les fleurs, de couleur jaune et au parfum agréable, sont réunies en capitule solitaire, de 40 à 80 mm de diamètre, ou par 2 ou 3. Les fleurs centrales sont tubuleuses et celles du tour sont ligulées sur un seul rang. Les bractées de l’involucre sont glanduleuses et de forme lancéolée-aiguë. Les fruits sont des akènes pubescents surmontés d’une aigrette de soies sur un seul rang.

Photos NP

Synonymes :

Arnica des montagnes, Arnique, Bétoine des montagnes, Doronic des Vosges, Quinquina des pauvres, Herbe aux chutes, Herbe aux pêcheurs, Herbe aux prêcheurs, Souci des Alpes, Tabac des Alpes, Tabac des capucins, Tabac des montagnes, Tabac des Savoyards, Tabac des Vosges.

Floraison :

De mai à juillet.

Habitat :

Prairies, landes ; sur sols siliceux.

Usage Scientifique :

De par sa composition (huile essentielle, caroténoïde, arnicine, sucs amers, saponine, stérol, arnidiol, isoquercétine, astragalol, etc…) l’Arnica a des propriétés anti-inflammatoire, apéritive, diurétique, emménagogue, émétique, expectorante, fébrifuge, purgative, stimulante, sudorifique, vulnéraire et tonique. On l’utilise en usage interne et externe. L'ingestion de quelques fleurs fraiches provoque une sensation de brûlure de la gorge. Attention, une utilisation en grande quantité (une infusion d'une grosse poignée de fleurs) peut s’avérer toxique avec une irritation des muqueuses de l’estomac, des intestins (diarrhées sanguinolentes) et des reins ; autres symptômes d'intoxication : des convulsions, des troubles cardiaques et respiratoires potentiellement mortels. L'arnica peut provoquer une photo sensibilisation en usage externe et des dermatites de contact. C'est pourquoi les personnes qui récoltent l'arnica pour le compte des laboratoires pharmaceutiques portent toujours des gants pour éviter l'apparition d'un eczéma ou de cloques douloureuses.

Commentaire :

L’Arnica (Arnica montana) bénéficie d’un arrêté de protection régional en Bourgogne, dans le Centre et en Aquitaine et d’un arrêté de protection départemental dans le Cher, l’Isère, le Loiret et le Lot. Sa cueillette est réglementée dans les Hautes-Alpes.
Attention aux confusions possibles avec d'autres astéracées comme les inules, doronics, marguerites jaunes, etc.

Date de prise de vue : 24/06/2018
Lieu de prise de vue : 90200 Ballon d'Alsace


Recherche rapide...interrogation


panoflore

Attention : Le soin par les plantes est une pratique reconnue depuis l'antiquité mais il ne remplace pas une visite chez le médecin.

Lexique


Contient 185 définitions


Floramyno sur smartphone


Explications ici.

À voir...interrogation

bretagne
Bretagne
reunion
Réunion