Mots difficiles : Consultez le dictionnaire accessible depuis le menu ci-contre...

Olivier d'Europe

Olivier d'Europe
Olea europaea L.
Famille : Oléacées
 



Description :

L’Olivier est un arbre fruitier, à l’enracinement très ramifié, ayant une hauteur moyenne de 2 à 10 m (mais parfois plus). Les arbres cultivés sont maintenus à une taille inférieure à 7 m pour facilité leur entretien et la récolte des olives. Il peut être plusieurs fois centenaire. Le tronc, fait d’un bois dur et dense, est noueux. Son écorce est crevassée. Les rameaux sont d’un blanc grisâtre. Les feuilles, de forme ovale-allongée, sont opposées, entières et courtement pétiolées. Elles sont coriaces et leurs bords sont légèrement enroulés. Elles sont d’une couleur vert foncé luisant sur la face supérieure et grisâtre argenté sur la face inférieure laquelle possède une nervure médiane saillante. Les fleurs, de 6 à 8 mm de diamètre et de couleur blanche, sont fécondées essentiellement par le vent (pollinisation anémophile), mais aussi par les abeilles qui apportent leur contribution. Les fleurs sont réunies en grappes de 10 à 20 à l’aisselle des feuilles. Le calice a 4 dents très courtes. La corolle possède 4 pétales étalés de forme oblongue. 2 étamines saillantes ; ovaire arrondi portant un style épais se terminant par un stigmate. Les fruits sont des drupes charnues avec un noyau très dur ; elles sont d’abord vertes puis noires en fin de murissement. Elles sont de formes ovales ou rondes.

Photos NP et JPB

Synonymes :

Oléastre, Olivier, Olivier commun, Ampoulaou, Boutaillon, Mouraou.

Floraison :

Mai, juin ; floraison très courte en fin de printemps.

Habitat :

Régions au climat méditerranéen.

Usage Scientifique :

L’Olivier possède de nombreuses propriétés médicinales :
Diurétique, antihypertenseur léger, antidiabétique, antioxydant, spasmolytique vasculaire, hypoglycémiant, antibactérien en usage interne et émolliente en usage externe.
Parties utilisées sous différentes formes : fruits, feuilles, bourgeons.
Usages alimentaires : huiles et fruits. Bois utilisé en ébenisterie.

Commentaire :

Il existe 6 sous-espèces d’Olea europaea:
- Olea europaea subsp. europaea (région méditerranéenne)
- Olea europaea subsp. cuspidata (Afrique du Sud, Égypte, Arabie et Chine)
- Olea europaea subsp. cerasiformis (Madère)
- Olea europaea subsp. guanchica (Iles Canaries)
- Olea europaea subsp. laperrinei (Algérie, Niger, Soudan)
- Olea europaea subsp. maroccana (Maroc).
Quand l'olivier est traité comme une véritable culture (intensive), il devient la cible de parasites et de maladies qui affectent la quantité et la qualité de la production des olives.
Les principaux parasites sont :
La teigne de l'olive (Prays oleae), petit papillon dont la larve attaque la fleur, puis le fruit et la feuille.
La mouche de l'olive (Dacus oleae), diptère ravageur qui pond sur les fruits en formation. Les olives attaquées par les larves sont rendues impropres à la consommation.
La cochenille noire (Saissetia oleae), hémiptère qui provoque en cas d'infestation, une chute importante des feuilles et induit un ralentissement de la vie végétative de l'arbre.
L'oeil de paon est une maladie fréquente provoquée par un champignon ascomycètes (Spilocaea oleaginea) qui induit de sérieuses défoliations les années humides. Les symptômes caractéristiques sont des tâches circulaires à la surface des feuilles qui jaunissent rapidement et tombent.
Généralement les oliviers qui poussent spontanément à l'état sauvage sont beaucoup moins affectés par ces pathogènes.

Date de prise de vue : 23/10/2015 - 02/06/2018 - 11/12/2018
Lieu de prise de vue : 26400 Crest


Recherche rapide...interrogation


panoflore

Attention : Le soin par les plantes est une pratique reconnue depuis l'antiquité mais il ne remplace pas une visite chez le médecin.

Lexique


Contient 185 définitions


Floramyno sur smartphone


Explications ici.

À voir...interrogation

bretagne
Bretagne
reunion
Réunion